Daravirak danseur comédien
BIOGRAPHIE

Originaire de Cergy en banlieue parisienne, Daravirak Bun commence sa carrière de danseur en 1998 à l'Académie des arts chorégraphique "Cité Véron" de Paris.

Formé à la danse au sol "Break Dance" par Ibrahim Dembele (Cie Ykanji et the Family), il commence dès cette période à travailler en parallèle la robotique et le "Poppin Boogaloo" avec Franck Clément alias Stiga (Division Alpha).

Un an plus tard, il intègre sa 1ère compagnie de Danse HipHop "Da Boogie Zone" à Cergy jusqu'en 2003 et joue "Ego" dans plusieurs festival tel que H2O d' Aulnay sous bois en 2000, les Rencontres Urbaines de la Villette en 2001 ou même Renc'arts Danses à Cergy en 2002. Il effectue des stages intensifs avec les "Electric Boogaloos". Pour ne citer qu'eux: Popin Pete, Sketter Rabbit, Pop'n Taco et Suga Pop, précurseurs de la danse hiphop et figures emblématiques des années 80/90 (chorégraphes et danseurs de Michael Jackson).

En 2002 et 2005 au théâtre du Châtelet à Paris, il apporte sa touche hiphop et mime pour la pièce "Arabella », un opéra lyrique mis en scène par Peter Mussbach avec Karita Mattila et Thomas Hampson.

Parallèlement à la danse il participe à plusieurs métrages dont des courts, des sketchs, des téléfilms et des publicités . Il se forme à la théâtralité du corps, la présence scénique et à la liberté du jeu à l'Académie Fratellini en 2003.

Entre 2003 et 2008 Dara participe à de nombreux Battle de danse HipHop dans la catégorie Poppin comme "L'esprit du Cercle", "Le Juste Debout", "HipHop Dance award", "Power Battle Circle", "Battle Royal", "Battle Chief de Cergy"…

Egalement, il collabore avec des marques tel que Hermes, Calvin Klein, Lee, Schott ou Renault pour des événementiels.

Entre 2003 et 2012, dans le cadre du festival de Suresnes "Cité Danses variations" Dara participe à de nombreuses créations chorégraphiques contemporaines et tourne en europe (Italie, Allemagne, Hongrie, Suisse,…) avec : "Fellini's Road" en 2004 de Monica Casadei , "Job 19,8" en 2005 de Yann Bridard, "Windungen" en 2008 d'Emanuel Gat et "2. répulsion" en 2011 d'Hiroaki Umeda.

C'est en 2005, lors de sa rencontre avec M. Roland Petit au Théâtre Jean Vilar de Suresnes que sa carrière va marquer un tournant décisif. Roland Petit intègre de la danse HipHop dans son ballet classique-rock "Pink Floyd Ballet" au théâtre des Champs Elysées. S'enchaine une tournée espagnole en 2005 et 2006.

A la même période entre 2006 et 2008 il interprète les mouvements robotique des TechnoDroïdes en motion capture pour la série animée "Galactik Football" saison 1 et 2. Il retrouve par la suite en 2011 le réalisateur Antoine Charreyron sur le long-métrage "The Prodigies" une animation 3D.

En 2008, Dara entre dans la compagnie «Pietragalla-Derouault » pour la création "Marco Polo" dans le cadre des jeux olympiques de Pékin. Marco Polo tournera mondialement jusqu'en 2013 (Chine, Pologne, Italie, zénith de France, etc…)

En 2009, il travail sous le grand chapiteau du cirque de l'académie "Fratellini" à St Denis pour "Hip envolée Hop" mis en scène par Coline Serreau.

En 2011 il est auditeur libre à l'ESAD au cours de théâtre bulersque avec Jean-Claude Cottilard et au CNSAD au cours d'histoire de l'art de Michel Archimbaud à Paris. S'en suit une formation de l'acteur en 2011/12 au studio Pygmalion.

Il obtient quelques rôles dont une publicité pour "SFR" et quelques sketchs comme "Caméra café 2" et "Scènes de ménage".

En 2012, il endosse le rôle du vieux dans "Les chaises?" d'Eugène Ionesco adapté par Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault. Cette comédie dansée sillonnera la France durant 2 années et sera présente au festival OFF d'Avignon en 2014.

A la rentrée 2014, Dara est choisi par Laurent Baffie pour interpréter le rôle de Tchee dans sa nouvelle pièce « Sans Filtre » au théâtre Fontaine à Paris.
Aprés plus de 250 représentations, "Sans Filtre" est un véritable succés, la pièce est de retour au Théâtre Fontaine pour la saison 2015/2016 suivie d'une tournée dans toute la France.

Daravirak BUN
Tous droits réservés. Design et réalisation Magali Bernardoni